• lafranceaux-francais
    lafranceaux-francais

    Article35 des Droits de L'Homme et du Citoyen :

    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    (.............................................................................)

    L'Alarme-Sonne.. à tout ceux qui l'Entendent.. il existe 1001autres solutions que la Violence.. la Violence ne résoud rien, au contraire c'est contre-Productive..! la Violence se retournera contre-toi et contre-Nous.. :-) Ne Rien faire du tout! La resistance-Passive! c'est beaucoup mieu! ""On'arrete Tout!""c'est beaucoup plus efficace..! :-) Le 21 Decembre2012, C'est Pas La Fin du Monde..c'est L'AN 01 (le film! à voir!) ....Préparez-Vous au 21.Decembre avec le Film " L'AN 01"...Il y a pleins d'Acteurs connus dedans.. :-) Regarde ta ROLLEX! L'Alarme Sonne! :-) et c'est L'AN 01..qui arrive! (L'AN 01 : le Film! à Voir!) :-) Vive L'r'Evolution.. de L'AN 01.. le 21 Decembre 2012! c'est Pas la Fin du Monde! C'est L'AN 01 :-) :-) Non à Toutes Violence..! Pacte-Non-Agression!!! Pas de Violence! Vive L'AN 01.. :-)

    (.........................................................................)

    Pour ceux, toujours pas au courant des Mensonges d'Etat tel que "Réseaux Pédo-Criminel d'Elite" oubien "Energie-Libre" oubien "Dette-Publique-3Janvier1973" et j'en passe.... je vous invite à vous Informer!!!

    (.......................................................................)

    Tel "L'Histoire du petit Colibri"...faites-Passer le Message..

  • Anonyme

    PETIT RAPPEL....

    POUR CEUX QUI CROIENT A CE MENSONGE ET A CETTE ILLUSION QUE L'ON NOM LES DROITS DE L'HOMME..
    Droit de l'homme:de beaux mots.... Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... De mots pour mieux oculter les droits innés à,la vie et à la liberté...Des beaux mots pour criminaliser le mal-pensant et le réssistant....De beaux mots pour entretenir l'illusion de droit et d'une justice....De beaux mots confisqué par des amis et complices des bourreaux....De beaux mots pour tromper l'opinion, légitimer toutes exactions....De beaux mots étendard des bourreaux et des amis des bourreaux....DE beaux mots conditionnés,que l'on doit mendier....De beaux mots magique pour masquer une réalité tragique....De beaux mots pour transformer les bourreaux en victimes, et les victimes en bourreaux....De beaux mots inscrits dans la constitution en label d'innocence....De beaux mots pour persuader la victime qu'elle n'est pas victime,qu'elle a des droits et que ces droits sont respectés....De beaux mots mis en avant pour violer les fondaments....De beaux mots comme preuves de vertu de celui qui tordure et qui tue....De beaux mots pour organiser l'impunité et l'intouchabilité,des ordures et des salauds...Des beaux mots affichés dans les palais et dans les caves des (saigneurs)....Des beaux mots que se sont appropriés des officines pour trier bonnes et mauvaises victimes....De beaux mots pour juger qui est victime,peut prétendre(peut-etre),à des droits,et qui ne doit pas en avoir....De beaux mots conditionnés aux droits des bourreaux à leur impunité,et a leur intouchabilité....De beaux mots parfois concédés aux victimes,par les bourreaux ou des amis des bourreaux....De beaux mots jetés aux victimes comme des os à ronger jetés à des animaux comme preuve de leur bonté et de leur générosité....De beaux mots pour juger les violences justes et néccessaires afin que force reste à la loi....De beaux mots pour dire qu'on doit tous subir,souffrir,parfois mourir,sans rien dire....Que tous est ligitime qu'on a heureusement les droits de l'homme.... (mensonge)!....De beaux mots pour nous dire que tous violation est illusion ou allegation....De beaux mots pour nous dire quelle criminels nous sommes....De beaux mots pour nous dire que nous avons obligatoirement commis les pires crimes dans une vie passé ou future....Oublié,ou pire encore,refusé de nous prosterner,et de ramper devant les idoles....Egratiné ou bousculé quelque dogme....Outragé l'innocent....Violé les droits indescriptibles de l'homme supérieur....Blasphémé la race humaine....Attenté aux droits fondamentaux et légitimes du tortionnaire....De beaux mots pour écrire et décrire une fumisterie, une hypocrisie...De beaux mots pour toutes ignominies des bourreaux....

  • Anonyme

    Les 10 stratégies de manipulation des masses

    Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des Dix Stratégies de Manipulation à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

    1 La stratégie de la distraction
    Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de (Armes silencieuses pour guerres tranquilles)..

    2 Créer des problèmes, puis offrir des solutions
    Cette méthode est aussi appelée problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

    3 La stratégie de la dégradation
    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en dégradé , sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

    4 La stratégie du différé
    Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme (douloureuse mais nécessaire) , en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

    5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
    La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles..

    6 Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

    7 Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
    Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de (Armes silencieuses pour guerres tranquilles)..

    8 Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
    Encourager le public à trouver cool le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

    9 Remplacer la révolte par la culpabilité
    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

    10 Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
    Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le (système) est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes..
    Citations sur la création monétaire, pour ceux qui croient qu’on à besoin de banques pour faire tourner l’économie :
    Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. » Henry Ford. (1863-1947)
    Le procédé par lequel les banques créent de l’argent est tellement simple que l’esprit en est dégoûté. » John Kenneth Galbraith, Économiste. (1908-2006)..
    Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquise. » Thomas Jefferson. (1743-1826)
    Le système financier est devenu la Banque centrale américaine (Federal Reserve Board). Cette banque centrale gère un système financier au moyen d’un groupe de purs profiteurs. Ce système est privé et son seul objectif consiste à réaliser les profits les plus énormes possibles en utilisant l’argent des autres. Cette loi (de la Réserve fédérale) démontre la plus grande preuve de confiance au monde. Lorsque le président signe cet acte, il légalise le gouvernement invisible par le pouvoir monétaire. Les personnes ne s’en rendent peut-être pas compte pour le moment mais le jour du jugement n’est plus qu’à quelques années, le jour du jugement de cet Acte qui représente le pire crime de tous les temps commis au nom de la loi par l’intermédiaire d’un projet de loi. » Charles A. Lindbergh. (1902-1974)
    Les banquiers détiennent la Terre. Si vous souhaitez rester leurs esclaves et payer le coût de votre propre esclavagisme, alors laissez-les continuer à créer de l’argent. » Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre, (1880-1941)

    Faites vos recherches et vérifiez par vous-même....BONNE JOURNEE...

  • Anonyme

    Bien sur qu'il y a des jeune révoltés !

  • Anonyme

    hé tu devais majouté!!! je tattends... inesloliita@live.com